Mistake One, take two

Now, Apple’s priorities have changed. Rather than make really great products that are mostly thin, they now make really thin products that are mostly great.
This concerns me more than you probably think it should. Not only does it represent compromised standards in areas I believe are important, but it suggests that they don’t have many better ideas to advance the products beyond making them thinner, and they’re willing to sacrifice anything to keep that going.
Marco Arment about his new MacBook

Je n’ai pas acheté le MacBook, sans doute parce que je n’ai plus éprouvé aucun désir envers cette machine après avoir vu ses specs, je n’ai donc pas eu besoin de le retourner après réception et déception, comme l’a fait Marco. Mais je partage son avis — voyez ce que je disais il y a quelques semaines : Acheter un nouvel ordinateur (ultra)portable ?

À la différence de Marco, ce n’est pas sur un 15″ retina de l’ancienne génération que je me suis rabattu, mais sur un 13″… celui que je possède déjà et que je souhaitais remplacer. Tant pis, ça attendra que Apple reprenne ses esprits.

Et si ce n’est pas le cas, si Apple persiste à ne me proposer que toujours plus de finesse pour toujours moins d’ordinateur, il semble logique d’imaginer que mon prochain Mac soit un PC.

6 comments » Write a comment

  1. Plus de finesse, pour moins d’ordinateur, mais récemment aussi, on a droit à plus de bugs (ou soucis matériels) pour plus cher. Ca fait beaucoup de “plus”, c’est donc mieux, non?

  2. Personnellement, je n’ai pas compris pourquoi Apple a jugé utile d’intégrer un troisième ordinateur portable à son catalogue : un MacBook Air Retina placé en haut de la gamme Air (comme elle a positionné l’iMac 5K par rapport à l’iMac “de base”) aurait été plus facile et moins cher à concevoir, sans sacrifier la puissance sur l’autel de la finesse. Et puis, au fil des saisons, elle aurait pu “éliminer” les MBA non-Retina, comme elle l’a fait dans la gamme MacBook Pro. Pour gagner 200 grammes, on perd la moitié de la puissance, un tiers de l’autonomie et presque toute la connectique… Bof.

    • On avait eu le même souci, il y a quelques années et j’avais, à juste titre, pronostiqué la mort du MacBook… Semblerait qu’il soit revenu d’entre les morts 😉

      Je pense que cette fois il y a un tout autre facteur à prendre en compte, spécifique à la nouvelle Apple, mais je n’oserais pas l’écrire (pour le moment ?) : pas envie de me faire lapider par la foule des fanboys… et pas certain, non plus, de l’avoir pleinement compris moi-même.