Je rêve d’un Ulysses III et d’un Daedalus Touch adaptés aux blogs

Exportligne

Ulysses III permet l’exportation en TXT, Markdown, ePub, PDF ou HTML. Il ne permet pas de publier sur un blog.

Vous me direz : David, tu peux facilement récupérer ton Markdown ou ton HTML et le coller dans ton navigateur. Basta. À quoi je vous répondrai que je ne veux pas exporter et coller, je veux bloguer… aussi facilement que je peux fabriquer un ePub ou un PDF ou une page HTML, d’un clic.

Pour leur en avoir parlé, je sais qu’il envisagent vaguement la chose. Ce me semble tellement naturel de pouvoir publier directement vers le blog de notre choix, sans convertir ou exporter quoi que ce soit, d’un simple clic ou tapotement de doigt — comme le permet TextMate sous OS X, que j’utilise depuis des années, Ou MarsEdit ou même comme le permet Word, sous Windows.

L’ePub, le PDF, c’est très bien, mais ça ne correspond plus à l’essentiel de ce que j’écris ni de ce que je publie : j’écris en ligne, sur des blogs ou des sites. Pas dans un livre — même numérique.

Je n’écris plus non plus en HTML, depuis des années, mais en Markdown. Et c’est en Markdown que publie sur mon blog ou que d’autres sites me demandent de leur envoyer mes articles, depuis des années également. Ces articles sont des publications à part entière, pas moins importante à mes yeux, qu’un livre, même si cette importance ne se mesure plus en pages mais s’étale sur des écrans de taille très variable.

Or, j’apprécie énormément Ulysses et Daedalus Touch comme outils de travail (faites une recherche pour savoir le bien que j’en pense) : ils sont bien pensés, beaux et réussissent à faire oublier le côté geek de Markdown. C’est le pied presque total.

Sauf que, sans moyen de publier facilement–aussi facilement que de faire un ePub ou un PDF–, je me sens parfois comme un citoyen de seconde zone, avec “que” des articles… et je me retrouve encore et toujours à utiliser une autre app que Ulysses et Daedalus : TextMate, vu que je devrais de toute façon l’utiliser pour envoyer mon article (et les illustrations) sur le blog.

Allez ! Donnez à Ulysses et Daedalus ce petit quelque chose qui (me) les rendraient encore plus séduisants, ce petit truc qui (me) permettrait de dire : c’est avec eux que j’écris, et j’adore ça. Ce petit supplément d’âme qui (me) les rendrait encore plus proche : après tout, quand on s’appelle TheSoulmen, on sait certainement à quel point on peut éprouver des sentiments intenses pour son outil de travail 😉

Il n’y aucune raison de s’arrêter au blog. Les réseaux sociaux ne sont pas moins une publication que le blog ou le livre. Mais je suppose que pas mal de monde hurlera à la folie (et au syndrome usine à gaz) là où je préfère voir différentes façons d’écrire et de publier ce que j’ai à dire, depuis un seul outil.

7 comments » Write a comment

  1. Merci David pour ce post convaincant qui me conforte dans ma première résolution digitale pour 2014 : apprendre l’écriture MD.

    Nouveau venu sur ce terrain et testant en ce moment quelques éditeurs, as-tu envisagé -en attendant l’évolution d’Ulysses- de jeter un œil à l’interface-utilisateur de publication Byword vers WordPress ?

    Bien à toi et bonnes fêtes.

    • Merci. Byword ? Oui, je l’avais achetée à sa sortie, mais il lui manquait (pas testé depuis) l’upload d’images et quelques autres choses.

  2. Pingback: Ulysses sur iPad | davidbosman.fr

  3. Je teste Ulysses III en ce moment et c’est vrai que l’envoi vers un blog est une fonction qui manque réellement. Je pense que je vais continuer avec Byword pour mes articles de blog, l’implémentation de l’envoi vers WordPress est à la fois simple, efficace et suffisant, Byword se charge même d’envoyer les images insérées en local ! Quant à Ulysses III, il y a d’excellentes choses par contre l’idée d’avoir mes textes dans une boite noire me gène vraiment (un peu à la manière d’iPhoto que je n’ai jamais utilisé pour cette raison).

    • Je peux comprendre ton choix de Byword (cela correspond à mon choix d’utiliser textMate ;)), mais je suis impatient de tester Ulysses sur ce terrain-là aussi.

      Pour la boite noire, oui et non. Si ça t’intéresse, en fouillant les archives du blog, tu trouveras mon propre questionnement sur cette grosse question. Disons que c’est à mes yeux un bon compromis (dans ma situation actuelle). Disons aussi que le boite est grise, pas noire : les fichiers sont faciles à trouver dans le Finder, et ils sont faciles à extraire (tout ou partie) d’un coup, par simple glisser-déposer depuis Ulysses. C’est différent de l’exportation, donc : juste une copie des fichiers au format natif de Ulysses (qui est du XML, donc facile à manipuler).

      Bref, il y a pas mal de possibilités pour écrire, dont Ulysses. Joie 😉

  4. Merci pour ton éclairage, je suis justement en train d’explorer tes differents articles à ce sujet. Je continue mes tests et verdict dans quelques jours.