Gestion des liens dans Ulysses III

Je poursuis mon test lent de Ulysses et Daedalus. Une chose est certaine : les créateurs de Ulysses ont ce qu’on peut appeler une vision de ce que doit être leur produit et de la façon dont on doit l’utiliser. Ce qui explique certains choix radicaux.

Mais où faut-il tracer la limite entre cette volonté de bien faire et se mêler de ce qui ne vous regarde pas ? J’ai ainsi été très surpris de découvrir que Ulysses III modifiait les liens dans les fichiers que j’importais — qu’il réécrivait mon texte — pour les gérer à sa sauce via des renvois en bas de page.

Quid
À gauche, le fichier dans TextMate, comme je l’ai écrit. À droite, le fichier ouvert dans TextEdit après avoir d’abord été importé dans Ulysses. Tous les liens ont été placés en bas de page. WTF?

Ça peut sembler un détail, et ça peut parfaitement convenir à votre façon de bosser, ce n’est pas mon cas — j’ai essayé de gérer les liens de cette façon, ça ne me convient pas.

Peu importe les motivations “techniques” derrière cette décision. Est-il excessif d’assumer que je sois assez intelligent — plus intelligent qu’une application — pour décider moi-même de la façon dont je souhaite écrire ? Notez que la question est de pure forme : je connais la réponse 😉

Bon, je ne compte pas utiliser Ulysses pour blogger (ce qui explique que je n’ai vu ça que maintenant). Ce n’est donc pas un souci que je devrais supporter, mais ça reste une décision qui dépasse de loin les… pouvoirs… que j’accorde à une application.

6 comments » Write a comment