Ranger automatiquement les liens à la fin d’un document Markdown

@urbanbike, qui nous a expliqué comment faire dans Ulysses, n’est pas le seul utilisateur de Markdown à vanter les mérites qu’il y a ranger proprement les liens à la fin d’un document Markdown — plutôt que de les laisser dans le corps du texte. C’est vrai que ça le rend plus lisible, on passe de ça :

Text Mate Screen Snapz 001

à ça :

Text Mate Screen Snapz 002

Le problème étant que ça ne colle pas avec ma façon d’écrire (je copie-colle les liens au fur et à mesure où j’écris mes articles, la plupart du temps) et, surtout, je passe l’essentiel de mon temps dans TextMate, pas dans Ulysses.

J’ai donc cherché comment faire la même chose sans quitter TextMate, ou n’importe quel autre éditeur de texte. La solution s’appelle formd.

Installer formd

Je vous recommande d’installer git, pour vous simplifier la vie.

Ensuite, récupérez formd sur Github et installez-le en tapant ceci depuis le Terminal — une instruction qui lui dit d’installer les fichiers requis dans votre dossier ~/bin (`qui est un bon emplacement où placer des fichiers exécutables) :

git clone https://github.com/drbunsen/formd.git ~/bin/

Comment ça marche ?

Théoriquement, donc, on est censé passer par le Terminal, pour utiliser formd en tapant une commande aussi mystérieuse qu’une formule magique dans une aventure de Harry Potter :

Terminal Screen Snapz 001

Ce qui marche très bien, mais fait peur à pas mal de monde. Heureusement, ce n’est pas obligatoire. Comme le précise le devéloppeur lui-même, on peut tout faire depuis ce brave TextExpander, mais pas seulement.

Avec TextExpander

Il suffit de se créer un nouveau script shell dans TextExpander et de lui assigner un raccourci clavier (fff, dans mon cas) :

Safari Screen Snapz 001

  1. Une fois le texte tapé prêt à être nettoyé, on le sélectionne et on fait un ⌘+C, pour placer son contenu dans le presse-papier.
  2. On tape le raccourci défini dans TextExpander. Le texte est passé à la moulinette de formd puis remplacé par le texte nettoyé. Joie.

Attention, si le texte contenait des images insérées en Markdown, elles seront aussi converties et ne fonctionneront plus. Il faudra donc les reformater : je suis preneur de toute astuce pour éviter ça.

Avec les Services Markdown de Brett

Brett propose une série de services pour OS X qui facilite l’utilisation du Markdown.

Même si vous n’avez pas forcément besoin de tous, il y en a un qui se charge de piloter formd depuis le menu Services, ou depuis un raccourci clavier que vous aurez défini dans les Préférences système->Clavier->Raccourcis Clavier :

Pref

Top & flop

L’avantage de cette solution, que vous optiez pour TextExpander ou les services de Brett, c’est qu’elle marchera avec l’éditeur de texte de votre choix et pas seulement dans Ulysses ou TextMate.

formd est un script shell — ce qui fait peur, comme le croquemitaine ou le monstre sous le lit.

L’autre souci, mentionné plus haut, c’est que le script semble avoir la mauvaise habitude de modifier aussi les liens vers les images. Je ne sais pas comment empêcher ça, sauf peut-être en décidant d’insérer les images non plus en Markdown, mais en HTML ?