Changer d’Air

Cela fait plusieurs semaines que je n’utilise plus que l’iPhone comme appareil photo, et que des applications sur iOS pour les retoucher et les publier. Et ça me plaît.

Ca me plaît tant que, même quand je suis devant le Mac, je me surprends à utiliser l’iPhone pour retoucher mes photos, plutôt que de lancer les éléphantesques Photoshop ou Aperture qui semblent si lents — même installés sur une machine récente dotée d’un SSD — qui semblent, surtout, tellement lourds et épais — avec leurs menus, leurs outils et leurs réglages qui se sont accumulés année après année, empilés les uns sur les autres dans un monstrueux fatras, gâchant parfois les plus belles idées.

003

Bien sûr, ces applications offrent beaucoup plus d’outils, et des outils bien plus performants que ce qui existe sur iOS — des outils dont certains pros et experts ont besoin — mais des outils dont, moi, j’ai si peu besoin pour retoucher mes photos.

Cela dit, l’ordinateur classique garde un gros avantage sur l’iPhone : son grand écran, bien plus confortable pour faire un travail de longue haleine, ou même seulement du travail vraiment précis.

Mais la taille de l’écran n’est pas liée au système d’exploitation et encore moins aux applications qu’on pourrait faire tourner dessus. Au fond, c’est évident, ce que j’aimerais c’est un Mac sur lequel je pourrais faire tourner mes applications iOS préférées.

001

Ces applications dans lesquelles tant de monde persiste à ne voir que des jouets indignes de la “vraie” photographie, et des “vrais” photographes.

Ces applications qui n’exigeraient pas une machine bien puissante pour les faire tourner — elles tournent déjà si bien sur un téléphone.

Par exemple, un ordinateur comme un MacBook Air équipé d’un processeur ARM ? Un autre jouet indigne des utilisateurs sérieux, à en croire certains experts.

Vivement que Apple le sorte, ce jouet. Je serai — c’est au futur, pas au conditionnel — le premier à l’acheter, pour apprécier tout le potentiel des applications iOS.

Sur le même sujet — parce que la maison a des archives bien tenues — nous pouvons vous proposer :

En passant, en prenant à nouveau toute l’industrie par surprise en proposant un ordinateur avec le système d’exploitation d’un téléphone, une machine que tout le monde décriera avant de l’adopter ou d’essayer de la copier, ce serait un chouette pied de nez que Apple ferait à ces “experts” et autres “appleologues” autoproclamés, ces pleurnicheurs professionnels qui annoncent son déclin depuis la mort du Jobs, et qui s’inquiètent de sa soi-disant panne d’imagination — la panne, ça, c’est bien un problème qui n’inquiète que les bran… quignols.

Et puis, offrir iOS sur le Mac, ce serait aussi l’occasion d’achever une bonne fois pour toutes ce pauvre vieux Finder qui n’en finit pas d’agoniserd’être un médiocre gestionnaire de fichiers — et de promouvoir iCloud et le stockage des données en ligne. Apple, encore un peu plus accomplie.

Comments are closed.