Friday night fever, sort of

Vendredi soir, pour célébrer le WE qui commence, je passe la nuit à lire et à travailler sur Philip K. DIck. Enfin, quand je dis travailler, je prends juste quelques notes en lisant le tome 1 de l’intégrale de ses nouvelles. Les textes ne sont pas tous d’un intérêt exceptionnel, mais c’est passionnant de suivre à la trace un auteur à l’imaginaire si particulier, de voir s’esquisser les thèmes qui l’obsèderont. Et puis, même maladroit il est bon.

En fond sonore (sur l’iPod), Chantal Goya. Je plaisante : Mozart, le requiem dont je me demande si je me lasserai jamais ?

Bonne soirée 😉

2 comments » Write a comment

  1. Philip K Dick, sans doute L’AUTEUR de SF a avoir eu le plus grand nombre de nouvelles adaptées au cinéma. Même si tout n’est pas excellent, je dois quand même reconnaître que son univers est vachement visuel ! Est-ce l’effet de la prise de drogues telle que la LSD ? 😉

    Aparté: Cette photo a été prise avec ton S90?

  2. Oui, avec le S90. Il me sert de bloc-notes photographiques en fait. Et je crois que je vais apprécier ses capacités en basse luminosité 🙂