Evernote: exporter vers TXT et exportation automatique des pièces jointes

Un des trucs qui m’emmerdent avec Evernote, malgré toutes ses qualités, c’est qu’il est limité pour ce qui est de l’exportation des notes. Impossible, par exemple de prendre une ou plusieurs notes et de les faire glisser sur un autre programme pour les réutiliser, faut jouer du copier-coller, note après note. Pas terrible.

En conséquence, ça le rend très peu compatible avec un programme comme Tinderbox, ce qui ne m’arrange pas, vu que je travaille beaucoup avec ce soft.

C’est Mark Bernstein (le créateur de Tinderbox) qui m’a suggéré la solution en m’expliquant que le plus simple serait d’exporter les notes Evernote dans un fichier TXT, de là il n’y aurait aucun problème pour les importer dans Tinderbox. 

Simple, sauf que Evernote exporte en HTML ou ENEX (son format de fichier, en réalité du XML en costume d’éléphant), mais pas en TXT. J’ai cherché une solution sur le Web, mais n’ai rien trouvé. 

Foutu ? Non. 

L’avantage, quand votre fiancée est une geek et une programmeuse, c’est que vous pouvez lui demander des… programmes — chérie, qu’est qu’on mange code ce soir ?

Ma chère et tendre a donc codé un bout de PHP, nappé de XML, avec une pincée de XSL. Et c’est un régal. 
Ce savoureux bout de code prend une note (ou plusieurs) en entrée, au format ENEX, et la transforme, à la sortie, en un fichier TXT (un par note), avec les pièces jointes enregistrées à côté. On peut donc automatiquement convertir tout un carnet de notes, ou une sélection de notes, ou carrément toutes les notes de Evernote en autant de fichiers texte et de pièces jointes. 

A partir de là, on peut en faire ce que l’on veut. Y compris les utiliser dans Tinderbox. Ce qui m’arrange bien 🙂

Le pied. 

Le script nécessite de disposer d’un serveur Web compatible PHP 5 (faudra donc aussi un minimum d’expérience avec le FTP et tutti quanti), mais il marche plutôt pas mal :

  • Récupération du texte des notes dans des fichiers TXT,
  • Récupération des étiquettes et de l’URL du champ “source”, 
  • Exportation automatique des pièces jointes (renommées pour correspondre à la note en TXT),
  • Conversion des styles en code texte (// pour les italiques, ** pour le gras, __ pour le souligné).

Je vais servir de beta testeur pendant encore quelques jours, ensuite on mettra le code à disposition de ceux que ça intéresse (on vous fera un prix 😉 ).

Le conseil de Mark Bernstein était le bon, mais c’est surtout une piqure de rappel quand on utilise une boîte à chaussures numérique: une bonne boîte à chaussures permet de récupérer ses données aussi facilement qu’on les y a déposées. On en a déjà parlé 😉

A noter que Tinderbox est livré avec une licence de Yojimbo et qu’ils s’entendent très bien. Mais quand on a besoin de la synchronisation, Evernote est imbattable.

5 comments » Write a comment

  1. mince j’avais posté sur ton dotclear 🙂

    Je recommence, Est ce que tu continues à utiliser ce script et si oui, serait il possible de le récupérer ?

  2. Non et non 🙂

    Pour le premier: je suis passé à NV et au format TXT, justement pour ne plus avoir ce genre de soucis

    Pour le second non : c’est pas que je ne veux pas c’est que 1° faut que je fouille pour le retrouver 2° il ne fonctionnait pas bien si la base dépassait une certaine taille.

    😉

  3. Salut,

    Nouvel utilisateur de Evernote, je suis un peu inquiet pour la gestion des sauvegardes.

    Je suis tombé sur ton article et ton blog et je pense que ton travail (enfin celui de ta femme) peut répondre à mes inquiétudes.

    Peux-tu m’envoyer le script svp ?

    D’avance merci et bonne continuation.

  4. Bonjour,

    Ce ne sera pas possible, pour les mêmes raisons expliquées dans mon premier commentaire.