Redonner un second souffle à un ordinateur : Xubuntu

Le Sony Vaio T2XP — Pentium M/512Mo de ram, disque dur de 60go, 1,2 kilos (avec un graveur de DVD), WiFi G et BT, écran 11″ et 6h d’autonomie — est probablement mon portable préféré, toute machine confondue: petit, léger et doté d’une batterie increvable (même après plus de 3 ans, sa batterie tient plus de 5h avec le WiFi activé). Bien entendu ce n’est pas la machine la plus puissante du monde, maids ce n’est pour ça qu’on achète un ultra-portable.

Son gros défaut, ce n’était pas ses modestes performances, c’était Windows : pénible à utiliser et fragile (je sais pas pourquoi, XP était d’une fragilité incroyable sur le Vaio, il fallait le résintaller toutes les lunes) et c’était hyper-long à réinstaller (des heures, merci Sony). Je l’ai donc passé sous Ubuntu. C’était mieux, sauf que Ubuntu/Gnome est lent sur cet ordinateur (pas de vraie carte graphique, petit processeur, disque lent et “seulement” 512Mo de RAM). Je veux dire vraiment lent. Du coup, je ne le sortais qu’en cas de besoin impératif d’autonomie, autant dire rarement.

Après avoir lu quelques avis d’utilisateurs, par curiosité j’ai installé Xubuntu, une variante de Ubuntu basée sur XFCE, sensée être moins gourmande:

XFCE

Et bien, c’est vrai. Et ça change tout!

L’installation s’est déroulée sans soucis et tout marche, sauf le son (jamais réussi à le faire marcher sous Ubuntu. Je m’en fiche). Xubuntu est vraiment plus réactive que Ubuntu: le processeur sature rarement, les 512Mo de ram semblent suffire à mon usage (écrire, web et email).

Non seulement l’ordinateur est plus réactif, mais l’écran a été reconnu du premier coup (cette satanée résolution de 1280×768 qui m’a toujours pausé problème sous Ubuntu): le pied.

Xubuntu est la meilleure chose qui pouvait arriver à cet ordinateur. Il a retrouvé un second souffle et montre (enfin) tout son intérêt. OpenOffice, Abiword (rapide !) et Firefox pour la bureautique/surf/mail, Gimp pour de la retouche légère et le Terminal pour le reste, le tout dans un OS sympa, fiable, stable et… libre 😉

En plus, je vais faire des économies: l’ordinateur est opérationnel et me suffit. Je ne suis plus du tout curieux de découvrir l’ultra-portable que Apple est supposée annoncer dans une grosse quinzaine. Cool, ça m’évitera de claquer du fric dans une “révision A ” de cet hypothétique Mac 😎

Du côté des reproches

Pas de Scrivener pour Linux. C’est chiant 🙁

Il me reste à trouver un moyen de faire dialoguer les Mac et Linux à travers un réseau local.

Le look: c’est fonctionnel et très cohérent, mais vieillot comparé à OS X.

5 comments » Write a comment

  1. A propos du réseau : impossible de passer par le Finder en SMB ou NFS. Mais ça roule via SSH, donc c’est bon pour moi 🙂

  2. Xubuntu m’a agréablement surpris moi aussi plus d’une fois !

    Pour l’aspect graphique, il y a moyen en cherchant d’avoir un OS très moderne :
    http://www.gentoo.pl/~arsen/scre...
    club.mandriva.com/xwiki/b…

    Tout comme kde et gnome (qui lui ressemble le plus à mon avis), il est très paramétrable, simple et élégant.
    Tu peux changer toutes les icones en un clic par exemple. OSX de base parait extrêmement figé à côté…

  3. Ca à l’air pas mal, mais vu la puissance du T2 vaut mieux une interface la plus légère possible. J’ose à peine jouer du Youtube dessus, j’ai peur qu’il fonde ;-). Ok, j’exagère un peu 8)