Ceci est mon crayon, il y a en a d’autres comme lui, mais lui c’est le mien

Vous vous souvenez que je suis tombé sous le charme d’un crayon — Technologie (d’écriture) révolutionnaire ? Le FaberCastell American #2, un modèle qui n’est plus produit depuis des années… Un détail technique qui limite sévèrement l’utilité dudit crayon, s’il n’est plus possible de le remplacer régulièrement.

Img 0081

Après avoir testé une — hum — vingtaine — hum — d’autres crayons, j’ai retenu deux alternatives convaincantes, les deux fabriquées par… Faber-Castell : les modèles 9000 HB et 9000 F.

Selon mes tests complètement pas scientifiques, aucun des deux n’offre exactement la même dureté que le American #2 — le F est un tout tout petit peu plus dur, le HB l’est un tout tout petit peu moins —, mais la couleur du trait est assez proche, ainsi que la douceur de la mine — pas scritchscritch ou gratgratgrat — et sa durabilité de la mine — pas besoin de la tailler trop souvent. Cela mérite bien un 9/10.

Par contre, la qualité de l’impression des crayons est pitoyable. En quelques heures, les dorures sont toutes à moitié effacées (mais pas les parties grises). Ca ne ne mérite pas plus que 0/10 et, vu le prix des crayons, c’est même un sacré compliment de ne pas leur coller une note négative.

Img 0079
Sérieusement ? Le marquage doré, déjà fouilli à la base, devient complètement illisible à peine on utilise le crayon.

Parmi les autres modèles testés, je retiens le Mistsu-bishi 9800 HB, qui est excellent, mais trop mou — il faudrait le tester en F ou même plus ferme, pour comparer.

J’avais également testé les Palomino Blackwing, mais ils ne sont clairement pas pour moi : c’est effectivement très doux, mais c’est aussi très… mou, y compris leur modèle le plus ferme : le trait devient rapidement large et gras — probablement trop si vous écrivez avec la même force ou dans la même écriture de pattes de mouche que moi.

Et si vous vous posez la question : oui, aussi dingue que cela puisse paraitre, ce crayon semble bien être en voie de remplacer mes fidèles stylos-plumes. C’est déjà devenu un effort, ou presque, de reprendre la plume. Étonnant.

4 comments » Write a comment