Il y en avait pas assez, alors je me suis mise à écrire

They (the pulps) came once a month. That wasn’t enough, so I started writing myself the kind of science fiction I wanted to read.

Anne McCaffrey expliquant comment elle en est venue à écrire de la SF (~7’10, dans la vidéo). En français : “Les magazines paraissaient une fois par moi. Ce n’était pas assez, alors je me suis mise à écrire moi-même les histoires que je voulais lire.

(Via The SF That Was: Isaac Asimov Introduces Anne McCaffrey. Via l’inépuisable @TheSFReader.)

À votre avis, le désir d’écrire, de créer ses propres histoires, peut-il être étouffé par une surabondance de choses à lire ?

2 comments » Write a comment