Todo

Todo

Vive le fait main. Je sais, y a plus high-tech et…

  • Y a même pas de syncro sur le coud ! Non, j’en ai pas besoin : c’est synchronisé dans la poche de mon manteau ou de ma chemise.
  • Y a même pas de syncro entre mes listes et celle de ma moitié ! Non. Enfin si il y en a une, d’une très haute technologie qui s’appelle “se parler” : –tu achètes le thé ou c’est moi ? –Je m’en charge, et je prends aussi la bouffe pour le chat.
  • Y a même pas de priorités ! Mes listes sont certainement plus modestes que les vôtres : jamais eu besoin de priorités, même quand je ne vivais que par Omnifocus, TaskPaper ou Things 😉
  • Y a même pas de dates ni de répétitions ! Pour les dates et les répétitions, c’est dans le calendrier que ça devrait se passer, pas dans une liste. Dépêchez-vous de lire GTD 😉
  • Y a même pas de sauvegardes ! Non, c’est vrai. Pire encore : je jette le papier — dans une poubelle, pas dans la rue — après chaque usage.
  • Tu dois recopier la liste, à chaque fois ?! Oui, je reconnais que ça doit bien me prendre facilement au moins presque la totalité de quelques instants… mais peut-être pas autant que de déverrouiller l’iPhone, lancer le todo, afficher la bonne liste, faire défiler et réactiver les entrées barrées dans la liste et ajouter celles qui manquent éventuellement.
  • C’est même pas compatible avec l’iPhone ! Si vous utilisez un post-it à la place d’un bête verso de ticket de caisse, ça collera aussi bien sur un iPhone — côté écran et côté coque, essayez d’afficher deux listes en même temps dans une app, ahah ! — que n’importe où ailleurs 😉
  • Y a même pas d’icône ! Non, y en a pas. Zut.

Y a mieux, y a plus social, y a plus sérieux et y a plus joli, mais y pas forcément plus simple ni plus pratique que le dos d’un ticket de caisse — ni plus personnel que mes pattes de mouches.

En plus, c’est garanti sans problème de connexion ou de syncro — et sans NSA 😉

Sur le même sujet, une autre solution high-tech a prix raisonnable : Un ultraportable à moins de 2€, pour les journalistes et pour les auteurs.

Comments are closed.