Les envahisseurs

Dans un entretien au Guardian, le romancier et scénariste Neil Gaiman explique qu’il va cesser d’utiliser les réseaux sociaux pendant six mois. Des vacances, en quelque sorte, loin de ses plus de 1 800 000 followers sur Twitter. Il coupe le robinet pas tellement à cause du temps qu’il consacrerait à ces réseaux sociaux, que pour lutter contre leur côté envahissant qui se propage à tous les recoins de notre existence :

He says the problem isn’t the amount of time spent using social media; it’s how it spreads into every cranny of our existence.

Cloisonner, ne pas se laisser envahir. Il n’est pas nécessaire d’être une vedette de la stature de Gaiman pour en bénéficier, et ça ne concerne pas que les réseaux sociaux.

4 comments » Write a comment

      • De rien ! Pour revenir au sujet, cela me fait un peu penser à un gars de The Verge qui avait fait ce genre de chose. Maintenant il faut voir si c’est efficace, pourquoi pas, les expériences sont souvent enrichissantes.

        Eviter ou limiter le “bruit” des réseaux sociaux, c’est tout sauf inutile pour son bien-être.

  1. M’en fous : même avec quelques centaines de fous qui m’ont en sympathie, je vais moi aussi lever le pied (ou, plus exactement les mains, voire les doigts…!!). Et que personne n’en parlera parce que cela ne présente aucun interêt 🙂

    Tsss… Pas trop chaud David ? Là, comme l’envie de me glisser avec mon iPad sous la douche (naaaan, il n’est pas amariné :-/