Je ne sais pas quel titre donner

Elle chante comme une grande, avec une voix d’enfant. Elle est mise en scène, maquillée et chorégraphiée comme une grande. Mais si je l’invitais à prendre un café à la sortie de l’écoledu studio d’enregistrement, comme je pourrais inviter une grande, je finirais en prison. Ou lynché par une foule en colère.

Ce clip a été visionné plus de 69 millions de fois. Dans les extraits d’autres clips qui sont proposés à la fin, on trouve celui-ci (visionné 22 341 080 de fois) :

(Il y a de l’ironie dans le prochain paragraphe, sauras-tu la déceler ?)

Parce que je suis persuadé qu’il ne s’agit pas de réduire les petites filles à l’état de poupées qui singent les Bimbo qui font fantasmer leurs parents, j’attends avec impatience — et avec joie — que l’on me trouve le clip qui mette en scène une Marie Curie de 7 ou 8 ans et qui dépasse le nombre de vues de ces… exhibitions.

En attendant, ou pourrait se demander si les médias ont une raison particulière de pousser les gamines pas pubères à singer des femmes adultes, tout comme ils poussent les femmes adultes à ressembler à des gamines pas pubères ?

Je m’en pose des questions bêtes, je sais.

Edit, plus tard : ça yest, je sais quel titre j’aurais pu donner à ce billet : Just like a woman. En citant cet extrait de la belle chanson de Dylan :

She takes just like a woman, yes she does
She makes love just like a woman, yes she does
And she aches just like a woman
But she breaks just like a little girl.

5 comments » Write a comment