Day One ?

Une image, pour répondre à une question que plusieurs personnes m’ont posée :

dayone

Oui j’utilise Day One, depuis près de trois mois.

Quant à savoir ce que j’en pense :

C’est un plaisir de l’utiliser au quotidien. Les vues Calendrier et Jours sont vraiment agréables et pratiques (je n’utilise pas les rappels ni les favoris), ainsi que l’aperçu (j’y reviendrai en détail à l’occasion). Et la sycnro Dropbox marche très bien.

Mais, tout n’est pas parfait (là aussi, j’y reviendrai peut-être à l’occasion) :

  • L’appli plante trop souvent sur le Mac (sans perte, mais quand même : on parle d’éditer des fichiers texte, ça ne devrait pas planter),
  • L’export Markdown actuel ne me convient pas : mon journal est structuré sur les dates/heures, ça me semble logique d’en faire des titres (une structure, comme une sorte de sommaire) et pas de simples extraits de code, du contenu, comme c’est le cas actuellement.
  • L’absence de support intuitif des images est juste horripilant (nvALT le fait très bien — mais c’est une fonction qui est annoncée par le dev, on attend),
  • Mes semaines commencent le lundi, pas le dimanche. Je suis le seul ?
  • La fenêtre de saisie rapide mériterait d’être repensée : pourquoi est-elle si petite ? Peu importe qu’elle occupe une grande surface quand je l’invoque, vu que j’écris dedans et qu’ensuite elle disparaît complètement. En l’état actuel, je me retrouve souvent à devoir scroller pour relire ce que je viens d’écrire parce que la fenêtre de saisie est minuscule.
  • Etc.

Non, l’absence de mots-clés ne me gêne pas. Depuis des années, mes mots-clés sont notés directement dans mes fichiers, sous la forme “@quelque chose“, comme ceci :

122.jpg

Non, je ne l’utilise pas sur iPad : je n’ai plus d’iPad… mais ça ne va pas durer, c’est vraiment trop pénible.

Non, Day One ne remplace pas TextMate ou Notational Velocity/nvALT. Il me sert pour tenir un journal, uniquement. Et pour être complet : je n’ai toujours pas décidé si j’allais le garder : j’attends la prochaine mise à jour pour voir si ce qui m’ennuie est corrigé, ou pas. Si ce n’est pas le cas, je le laisserais tomber pour reprendre mon journal dans nvALT. En attendant, je n’utilise Day One que parce qu’il est très facile de récupérer le contenu sous forme d’un fichier texte formaté en Markdown et donc de le réinsérer dans mon flux de travail habituel.

Sur le même sujet : Tenir son journal en Markdown (sans utiliser Day One).

Dayone Icone
Day One, Mac/iPhone/iPad.

Edit le 19 mai : une chouette réaction de Jean-Christophe, sur Urbanbike.com : Day One à l’usage.

15 comments » Write a comment

  1. En attendant, je n’utilise Day One que parce qu’il est très facile de récupérer le contenu sous forme d’un fichier texte formaté en Markdown et donc de le réinsérer dans mon flux de travail habituel.

    Mais ça ne duplique pas l’effort ? C’est précisément parce qu’il gère les fichiers dans sa bibliothèque que je l’ai laissé tomber : certes il exporte les fichiers (mais avec le problème que tu soulèves de formatage), mais ça ne s’insère de facto pas dans mon flux de travail normal. Ca se RÉinsère tout au plus, et je trouve ça plutôt gênant.

  2. Mais ça ne duplique pas l’effort ?

    Non (je n’entre rien en double), ça me permet seulement d’essayer une app sans bouleverser mes habitudes. (Le script pour nettoyer son markdown me prendra moins d’une heure à bricoler, c’est le genre de “gaspillage de temps” que je peux m’offrir depuis que je suis sans emploi ;-))

    Comem je disais, si la prochaine version ne corrige pas les défauts/bugs : trash.

  3. Non (je n’entre rien en double)

    OK, je comprends mieux. J’ai beaucoup apprécié l’app, mais ce côté boite noire me révulse de plus en plus, c’est assez impressionnant d’ailleurs.

  4. @anthonynelzin: Question con : tu n’éprouves pas ce sentiment de boite noire en utilisant iCloud ?

  5. Non, parce que mes fichiers ne sont jamais vraiment dans iCloud : ils le sont via un lien symbolique qui tape dans mon dossier Brouillons. C’est une force d’iCloud, être disponible dans le Finder et ne pas être cloisonné par applications, contrairement à ce que je lis souvent 🙂

  6. Je ne comprends pas :

    C’est une force d’iCloud, être disponible dans le Finder et ne pas être cloisonné par applications

    N’est-ce pas exactement la même chose pour les notes de Day One ? Les fichiers XML sont accessibles dans le Finder (dans la Dropbox, en ce qui me concerne) :

    142.png

    Malgré l’extension bizarre, ce sont de simples fichiers texte, que je peux éditer avec n’importe quel éditeur de texte. 🙂

  7. N’est-ce pas exactement la même chose pour les notes de Day One ?

    Non.

    D’abord parce que les notes de Day One sont dans le paquet de l’application et pas dans un simple dossier (trafiquer là-dedans peut poser des problèmes). Ensuite parce que les notes de Day One, c’est certes du type TXT, mais c’est en fait un PLIST, j’ai vu plus agréable à éditer, et donc à utiliser directement dans mon flux de travail.

    Ce n’est donc pas exactement la même chose, et c’est suffisamment différemment pour que ça me pose problème (je n’utilise pas iCloud pour stocker les brouillons, je l’utilise comme autre porte d’accès aux brouillons, totalement indolore sur mon workflow, c’est même une différence de nature).

  8. D’abord parce que les notes de Day One sont dans le paquet de l’application et pas dans un simple dossier (trafiquer là-dedans peut poser des problèmes).

    Je comprends mieux, mais ça ne le rend pas plus facile d’accès qu’un clic droit sur un paquet : sans une app compatible pour les lire/éditer, les fichiers iCloud sont “cachés” dans la Bibliothèque (qui est invisible dans le Finder (un utilisateur sachant comment y accéder, devrait savoir faire un clic droit sur un paquet ;)), quelques part dans un des sous-dossiers du dossier “Mobile Documents”.

    Le but de iCloud est aussi de dire : “dites adieux aux fichiers, les gars”, dorénavant, ça se passe dans les applications. Rien de neuf sous le soleil, mais ça n’a jamais été aussi visible 😉

    En fait quand j’y pense, un mix iCloud et DayOne correspondrait exactement ce que je reproche depuis des années à Evernote : sa façon d’enterrer les pièces jointes dans des sous-dossiers à la con et sa façon de ne donner accès direct qu’à des notes pourries par du XML avec des noms de fichiers illisibles (c’est pire que Day One dans le cas d’Evernote, vu l’indigence des options d’exportations) 😉

    Ensuite parce que les notes de Day One, c’est certes du type TXT, mais c’est en fait un PLIST, j’ai vu plus agréable à éditer, et donc à utiliser directement dans mon flux de travail.

    Evidemment (mais cela reste du TXT/XML). Je dis seulement que dans le pire des cas (Day One qui n’exporte plus, par exemple) le contenu des fichiers reste facilement accessible. Mais c’est que je disais reste valide : je ne teste Day One que parce qu’il permet d’exporter proprement…

    Tiens, j’ai encore testé iCloud cette nuit…

    Photo

    J’attends mieux de la part de Apple avant de lui confier mon flux de travail, même pour mes fichiers perso. Cela dit, ça fait des années que j’attends que la syncro Apple soit à la hauteur de Apple… en vain.

  9. J’attends mieux de la part de Apple avant de lui confier mon flux de travail, même pour mes fichiers perso. Cela dit, ça fait des années que j’attends que la syncro Apple soit à la hauteur de Apple… en vain.

    Là dessus on sera d’accord, Apple et internet, ce sera toujours un rendez-vous manqué.

  10. Mec en retard qui passe une tête…

    2554 fois et demain d’accord avec David et Anthony… ce produit est simplement génial

  11. Pingback: Day One, c’est comme Apple, ça marche. | davidbosman.fr

  12. Et pour supprimer une note, une photo dans Day One, comment fait-on ? Merci

  13. Pingback: iCloud n'est pas un entonnoir, mais un sablier | Anthony Nelzin