Se lever tôt

Me lever tôt, c’est quelque chose que j’ai toujours fait depuis que j’ai 13 ou 14 ans. Debout dès avant l’aube, pour avoir du temps à moi et pour avoir la paix. Sauf depuis trois ou quatre ans, où j’ai non seulement cessé de le faire, mais où la tendance s’est même complètement inversée : fatigué par trop de travail, par des problèmes et par le stress d’une existence où pas grand-chose ne fonctionnait comme il fallait, j’étais incapable de sortir du lit, sauf à coups de pied dans le fondement…

Depuis quelques temps, je commence à retrouver du plaisir à me lever tôt. Ce matin, comme hier, je suis sorti du lit à 4h30 (à peu près).
Si tôt ?! Oui.
Et ça te sert à quoi ?
Depuis ce matin, j’ai eu le temps de :

  • Faire ma balade matinale pour respirer et m’éclaircir les idées, tranquillement.
  • Me préparer (me laver, m’habiller et petit-déjeuner), tranquillement.
  • Discuter avec ma moitié, tranquillement.
  • Lire quelques pages de Borges, tranquillement.
  • Écouter pour la gazillionnième fois La jeune fille et la mort, tranquillement.
  • Rédiger et poster ce billet, que vous lisez, tranquillement.
  • Répondre à un chouette email d’un lecteur du blog qui cherchait des conseils pour se lancer, tranquillement.
  • Préparer ce thé qui finit d’infuser à côté de mon clavier et que je vais savourer, tranquillement. Avant de…

Commencer ma journée de boulot, tranquillement.

12 comments » Write a comment