Différence entre Notational Velocity et ses forks

Encore un billet à propos de Notational Velocity et de ses forks (des versions indépendantes, basées sur le même code source), pour vous signaler une différence de comportement qui n’est pas anecdotique.

Si vous utilisez le service “NV: Nouvelle note depuis la sélection” pour créer une note dans NV à partir d’une sélection de texte :

  • Avec Notational Velocity “officiel”, une nouvelle note est créée qui utilise les premiers mots comme titre puis recopie toute la citation (y compris les mots utilisés dans le titre) dans le corps de la note. Comme ceci :

    Notationalvelocityservice

  • Les deux forks, quant à eux, créent le titre de la note de la même façon, mais ensuite ils tronquent la citation : ne recopiant dans le corps du message que la partie qui n’a pas déjà été utilisée dans le titre.

Pour moi, la bonne façon de faire est celle de Notational Velocity, pas celle des forks, car il va de soi que je souhaite récupérer la citation de texte dans son entièreté.

Pour lui en avoir parlé, je sais qu’un des développeurs des forks compte se pencher sur la question. En attendant, vous êtes au courant 😉

Sur le même sujet :

8 comments » Write a comment

  1. Je le trouve assez étrange le choix des développeurs de forks. Personnellement, je préfère la façon de faire de NV officiel qui me semble la plus judicieuse.

    Quel est l’intérêt de tronquer le texte original puisque qu’une partie est dans le titre ? Qd je lis un livre, il y a le titre puis le texte, ce dernier n’étant pas la suite du titre..

    Très curieux comme démarche..

  2. Je pense plus à un bug qu’à un choix : les deux forks dont je parle sont basés sur la même “branche” (la même version”) de code. Un bug pas noté puisque relativement peu de monde utilise les Services de Mac OSX. J’espère que ça sera corrigé. En attendant, je reste fidèle à la version de base de Notational Velocity 😉

  3. NV m’étonnera toujours. C’est un des logiciels les plus simples et minimalistes de ceux de mon Mac et pourtant il est bien supérieur (pour mon usage) à d’autres, inutilement complexes. Je me rappelle encore les jours où je luttais contre la lourde interface de Things pour créer des listes de tâches.

    Avec NV ça me prend une seconde : un coup de spotlight pour le lancer, j’écris le titre de ma note, je jette vite le texte avant qu’il succombe à ma vieille mémoire, et je ferme. Et en plus c’est synchronisé avec Simplenote. Franchement, on n’est pas loin de la perfection.

    Je te maudis David, je suis devenu aussi dingue que toi à autant aimer ce logiciel. ‘Manquerait plus que j’en rêve tiens.

  4. 😉

    Autre astuce : depuis une page Web, copie son/une URL. Puis, dans Notational Velocity, place toi dans le champ de recherche/création de notes et appuie sur cmd+maj+V. Paf ! Il télécharge la page Web complète dans une nouvelle note. HYPER pratique. Je crois que j’ai péché ça chez Shawn Blanc, mais je ne pourrais le jurer.

    edit: bien vu pour les todo. Ca me donne envie de montrer comment je fais… sans NV (parce que mes todo doivent être accessibles depuis les 3 OS).

  5. Bizarre, ton raccourci ne copie pas toute la page web, tu es sûr que ce n’est pas une sorte de plug-in ?

    Pour les todos, je mets “X” dans le titre après la date si elle est à faire, et “XO” si c’est fait. J’avais piqué l’idée d’un type dont tu avais fait la promo sur ton blog (celui qui a “inventé” le nommage type “année-jourmois-type-titre”).

    Je réfléchis à un moyen de protéger certaines notes, comme celles où je note les idées cadeaux pour ma moitié pour ne pas qu’elle tombe dessus. Je le fais à l’ancienne, avec un titre biscornu qui n’a rien à voir. 😀

  6. Tu places bien le curseur dans la zone de création du titre, après avori copié l’URL ?

    Sinon : crées une session pour ta moitié, différente de la tienne 😉

    Et, de mémoire, tu as un chiffrement intégré dans NV si tu stockes les notes dans la BDD, pas au format TXT