Combien faut-il de RAM dans le Mac Book Air ?

Voilà un billet qui s’adresse aux grands débutants (à ma maman et à ses ami(e)s), et à tout ceux et toutes celles qui ne sont pas des geeks et qui se demandent c’est quoi exactement le RAM et s’il en faut 2 ou 4go dans le MacBook Air.

En effet, depuis que le MBA a été annoncé, c’est la foire aux questions sur les forums pour savoir combien de RAM on “doit” acheter — il faut dire que c’est important de ne pas se tromper : il est impossible d’en rajouter par la suite.

J’ai écrit ce billet parce que j’en ai marre (pour le dire poliment) de lire tout et n’importe quoi à propos des besoins en RAM des Mac (et du MacBook Air en particulier) et sur le rôle de la RAM dans un ordinateur. Oui, c’est une explication simplifiée, et j’espère qu’elle servira à ceux et à celles à qui je la destine.

La RAM, c’est quoi ?

La mémoire vive, mémoire système ou mémoire volatile, aussi appelée RAM de l’anglais Random Access Memory (que l’on traduit en français par ‘mémoire à accès aléatoire’), est la mémoire informatique dans laquelle un ordinateur place les données lors de leur traitement.

Wikipédia

C’est juste, mais si vous n’êtes pas un geek, ça ne vous dira sûrement pas grand chose. Voici donc une définition moins technique :

La RAM, c’est le bureau sur lequel le Mac peut étaler ses fichiers, exactement comme nous étalons les nôtres sur un bureau physique avant de pouvoir commencer à travailler dessus. Si le bureau n’est pas assez grand, on est obligé d’empiler les “papiers” sur le côté. Du coup, ça nous prendra plus de temps pour y accéder et pour les lire que si tout était proprement étalé sous nos yeux.

(moi)

OK ?

C’est pareil pour le Mac, qui va pouvoir stocker une certaine quantité de données (les fichiers, les applications) sur son “bureau à lui” (la RAM), mais sera obligé d’empiler ailleurs ce qui est en trop. Ailleurs, ? sur le disque dur.

Placer des données hors de la RAM, sur le disque dur, ça s’appelle le SWAP : on dit que l’ordinateur “swappe” quand il est ralenti parce qu’il manque de RAM.

Pas de chance pour nous : le disque dur est beaucoup plus lent que la RAM. Du coup, accéder à ces données-là sera plus lent que si elles étaient dans la RAM.

Donc, on a besoin d’avoir assez de RAM pour éviter le SWAP. Combien de RAM ? Ça dépend de ce que vous faites sur l’ordinateur.

Mesurer les besoins

Certaines activités sont plus exigeantes que d’autres : ouvrir plusieurs applications simultanément consommera également plus de mémoire; ouvrir de gros fichiers (ou beaucoup de petits) consommera plus que d’en ouvrir un seul à la fois; etc.

La première indication à suivre, ce sont les recommandations données par Apple elle-même : pour Snow Leopard, 1Go de RAM est le minimum vital. Mais cela correspond à un usage théorique franchement très peu réaliste. Dans les faits, sous 2 Go, Snow Leopard se sentira très vite à l’étroit — ce qui devrait déjà vous donner un indice sur la quantité de RAM que je conseille dans le MacBook Air.

Pour mesurer la consommation réelle, on dispose d’un outil dans Mac OS X. Voici par exemple l’état de la consommation de RAM sur mon MacBook Air (2009) durant la rédaction de ce billet, mesuré par le Moniteur d’activité qui se trouve dans Applications->Utilitaires :

Ram 1

Pas de panique. C’est pas très accueillant, mais ça n’a rien de compliqué :

Ram 3.png

La liste affiche les applications démarrées et, avec d’autres infos qui n’ont pas d’utilité pour nous ici, leur consommation de mémoire. Ici, Microsoft Word, Scrivener, Antidote HD, Safari, iTunes, etc. sont démarrés.

Les informations sous la liste donnent plus de détails sur l’état de la mémoire :

Ram 2.png

À quoi correspondent les couleurs ?

  • Disponible: ce qui reste de mémoire non utilisée. Chez moi, il ne reste rien ou presque.
  • Résidente: ce qui est requis par le Mac pour fonctionner. Nous n’avons aucun contrôle là-dessus.
  • Active: ce qui est actuellement consommé par les applications et tout le touintouin. Tout cela varie selon les applications, la quantité et la taille des fichiers, etc.
  • Inactive: la mémoire qui a récemment été utilisée, mais qui peut être utilisée par le Mac en cas de besoin. ici, j’ai donc une marge de 487Mo que le Mac peut récupérer.
  • Utilisée: résume la situation en un chiffre: 1,97Go sont consommés (sur les 2Go au total du MacBook Air, donc). Encore une fois, il y a 480 et quelques Mo qui sont prêts à reservir, mais ils ont déjà servis : ils ne sont pas là en trop…

Notez, à droite, les autres informations. Le plus intéressant pour nous est la taille du Fichier d’échange utilisé: pas loin de 860 Mo chez moi. Là aussi, cela varie sur chaque machine, selon l’utilisation. C’est lui le SWAP dont on parlait plus haut. C’est un signe que je n’ai peut-être pas assez de mémoire sur mon Mac.

“peut-être” pas assez ?!

Oui.

Il est tout a fait normal d’avoir du SWAP occasionnellement. Mais si c’est toujours le cas, c’est clairement un avertissement qu’avoir plus de RAM serait utile au Mac.

Il est donc utile de mesurer la consommation mémoire à différents moments pour se faire une idée réaliste.

Et puis, il y a la présence du SSD sur le MacBook Air, qui complique encore les choses :

Attention: le SSD change un peu la donne

le MacBook Air utilise un disque SSD à la place du disque dur classique. Or, un SSD est beaucoup plus rapide que n’importe quel disque, le SWAP ne se fera pas sentir de la même façon. En fait, il est possible que vous ne le sentiez jamais.

Vous pourrez donc travailler avec “seulement” 2 Go, sans être pénalisé.

Mais vous devez aussi penser à l’avenir : ce Mac ne pourra probablement pas être upgradé, et il est fort probable que la prochaine version de Mac OS (qui sortira cet été) risque d’avoir des besoins un peu plus lourds que Snow Leopard.

Alors, combien de mémoire sur le Air ?

On l’a dit, Snow Leopard ne tournera pas à moins de 1Go. Et il faudra au moins la même chose pour Mac OS Lion, à partir de cet été.

Et puis, vous le voyez sur mes captures d’écran : avec une utilisation bureautique + surf + musique, les 2 giga sont entièrement consommés ou presque.

Si vous ne comptez jamais rien faire de plus lourd, ça suffira (uniquement grâce au SSD, qui atténue le SWAP). Mais si vous comptez faire quelque chose d’un peu plus lourd (genre faire de la retouche photo ou pire), et si vous voulez prévoir l’avenir : optez pour les 4go.