Le MacBook Air 11″ n’est pas un netbook

Je lis ici et là des critiques du MBA qui le comparent (en mal) au netbooks PC. D’autres qui se moquent de Jobs qui, à la sortie du Air (1ère génération), expliquait que Apple ne voulait pas faire de netbooks.

Petit rappel :

Un netbook est un ordinateur de très petite taille, aux performances plus faibles qu’un ultraportable classique, et vendu à bas prix.

Wikipédia

On ajoutera, qu’il est généralement livré avec seulement 1go de RAM (2 au maximum), un processeur ATOM et que, par sa petite taille et son faible coût, il propose un écran de 10 à 11″ avec une résolution qui dépasse rarement 1024 pixels de large, ainsi qu’un clavier dont les touches sont de taille réduite (ce qui ne facilite pas la frappe sur de longues périodes), un trackpad minuscule aux fonctions limitées (à comparer avec ce chef-d’oeuvre, je pèse mes mots, qu’a développé Apple: le gigantesque trackpad en verre, multitouch).

En plus d’un vrai clavier et de ce trackpad magique, le MacBook Air offre un Core2Duo (même si on aurait aimé mieux, c’est déjà mieux qu’un ATOM), 2go de RAM (4Go maxi), un clavier pleine taille (comme les autres portables Mac), un écran de 11″ qui fait 1366 pixels de large (plus que le MacBook unibody actuel 13″). Il est également doté d’un SSD de 64 ou de 128Go. Et il coûte de 999€ à 1329 € (modèle 11″ 128Go SSD, 1,6Ghz et 4go de RAM).

Si on souhaite critiquer le MBA, c’est aux ultra-portables qu’il faut le comparer, pas aux netbooks. Par exemple aux ultra-portables de la série X chez Sony. Et c’est une comparaison intéressante à faire.

Si je devais critiquer le MBA, c’est sur son autonomie (5h ce n’est pas assez pour un ultra-portable de 11″, même 5h réelles), sur l’absence de la 3G et peut-être sur son processeur (1,6Ghz?). Je m’inquiéterais aussi beaucoup du fait que OS X ne bénéficie toujours pas de l’indépendance de la résolution. Je ne connais pas le terme exact en français mais, en gros, c’est la capacité de modifier librement la taille des textes et des objets affichés à l’écran, indépendamment de sa résolution.

C’est quelque chose qui est disponible depuis un moment sous Linux (et partiellement sous Windows) mais toujours pas sous Mac OS. Or, vu la résolution de plus en plus élevée des écrans Apple, cela devient nécessaire: le texte sur un écran HD est rikiki et presque illisible si vous n’avez pas une bonne vue. J’ose croire que cela apparaîtra enfin avec Lion…