Utiliser Markdown sous Ubuntu 10.04

gedit, l’éditeur de texte par défaut de Ubuntu dispose de nombreux plug-ins dont un, vous l’aurez deviné, pour écrire en Markdown, qui est judicieusement nommé gedit-markdown.

Il offre la coloration syntaxique, la complétion automatique des codes courants et un aperçu. Malheureusement, avec la dernière version de Ubuntu, la génération de l’aperçu dans gedit ne fonctionnait plus. On en parlait sur le site du créateur du plugin, qui propose une solution : il suffit de télécharger et d’installer une version plus ancienne de python-gtkhtml2 et de double-cliquer dessus pour l’installer, puis de relancer gEdit. Et ça marche :

Gestionnaire de code
clic=big

Génial 🙂

À présent, il ne reste plus qu’à convaincre les développeurs de gedit que le panneau d’aperçu serait mieux placé sur le côté et pas en dessous… D’après ce que j’ai compris, c’est pas gagné.

9 comments » Write a comment

  1. Ça a l’air vraiment bien ce Markdown, ce serait possible d’avoir un petit manuel rapide… Sur le net, j’arrive pas vraiment à trouver la bonne manière de rédiger avec ce langage…

  2. Voui j’ai lu tout ça, je comprends bien le principe du langage, mais c’est dans sa mise en œuvre pour bloguer le plus simplement possible que je bloque 🙁

  3. Bonjour,

    Un petit mot pour vous informer que je viens de publier la version 2 de gedit-markdown. Outre une réécriture à peu près complète de la coloration syntaxique et des extraits de code, ainsi que la reconnaissance automatique des extensions .markdown, .md et .mdtxt, il y a entre autres l’abandon de GtkHTML au profit de WebKit. Il n’est donc plus nécesaire d’installer le paquet python-gtkhtml2.

    Plus de détails sur la page de gedit-markdown.

  4. Bonjour,

    Un autre petit message pour annoncer que gedit-markdown 3 est publié. Les principaux changements sont:

    • support de Markdown Extra (coloration, extraits de code et aperçu HTML);
    • jeu de couleurs optionnel pouvant être sélectionné dans gedit pour colorer le code Markdown de manière plus semblable à un rendu HTML (par exemple, l’emphase forte s’affiche en gras et en noir);
    • gedit-markdown n’installe plus de type MIME, car le type MIME pour les documents Markdown a été ajouté récemment dans la base shared-mime-info (consulter le rapport de bogue à ce sujet);
    • en lien avec le point ci-dessus, les extensions supportées par gedit-markdown sont maintenant .markdown, .md et .mkd, dans un but de conformité avec la nouvelle spécification dans shared-mime-info.

    Description plus complète de gedit-markdown

  5. Pingback: Plugin Markdown pour gedit | davidbosman.fr