J’ai une excuse

Je suis tombé dedans quand j’étais petit, comme Obélix.

Je suis accroc, comme au chocolat.

Et puis, accessoirement, c’est un des plus grands films jamais tourné.

“Une excuse à quoi ?”, me direz-vous avec un réel sens de l’a propos. Ben, au fait que je regarde pour la 123 000ème fois, avec au moins autant de plaisir qu’à la première, un certain film.

Croyant intimement à la réincarnation, je sais que dans ma prochaine vie je serai Gene Kelly. Euh… c’est possible de se réincarner dans une époque antérieure à la sienne ?

😉

3 comments » Write a comment

  1. J’aime beaucoup ce film, ça me rappelle mes soirées de Noël lorsque j’étais enfant. Un gros et doux pyjama, un bon chocolat chaud, quelques petits cookies maison.

    Ce que j’aime aussi, ce sont les métaphores que tu utilises pour expliquer certaines choses… 😉

  2. C’est mon plus gros problème, quand j’écris: je ne sais pas verbaliser, du moins c’est hyper difficile. Tout ce que j’ai en tête ce dont des images et elles font la gueule, elle s’accrochent aux meubles, plantent leurs ongles dans mes pauvres bras, elles hurlent et s’agitent comme de possédées quand j’essaye de les faire sortir sous le forme de mots. 

  3. Pingback: I’m in Heaven | davidbosman.fr