Ys m’a tuer (dixit mon compte en banque)

Je sais, le titre est mauvais. Pas grave, moi j’aime bien 😉

Et puis c’est vrai quoi. Ca fait mal.

Depuis des siĂšcles que je tanne Xavier (le libraire de Scylla) pour qu’il vende quelques bouquins en VO et… rien. Autant lui parler de la vie passionnante de Bergemont Cataplasme, l’inventeur de la moutarde en poudre. Peanuts.

En mĂȘme temps, ça m’arrangeait un peu qu’il fasse semblant de ne pas m’entendre tout en me demandant si je voulais un autre cafĂ© dĂ©geu ©™ — et tu prendras un choco Prince avec ton cafĂ© ? T’as lu le dernier Egan? Tiens, regarde… — car c’Ă©tait dĂ©jĂ  assez dur de rĂ©sister aux versions françaises qui tapissent les murs de son antre — il faudra ailleurs un jour s’interroger sĂ©rieusement lĂ  dessus: comment si peu de murs (mĂȘme pas 4 murs entiers!) peuvent-ils proposer autant de rayonnages ? C’est… diabolique.

Oui mais voilĂ … son compĂšre en ligne, lui, ne fait pas la sourde oreille: il propose aussi de la SF in english (mais sans le cafĂ© et le choco Prince).

FirefoxCapture018.png

Ok, le rayon n’est pas encore trĂšs variĂ©. Mais comme aimait dire Bergemont Cataplasme, en montrant Ă  ses apprentis comment mĂ©langer l’eau Ă  la poudre de moutarde qui avait fait sa gloire et sa fortune, “faut commencer doucement”.

C’est le genre de commencements que j’aime beaucoup, avec cette bonne odeur de papier et quelques heures de plaisir Ă  tourner les pages. Reste plus qu’Ă  attendre le facteur 😉

Comments are closed.