Des tuiles et de l’enfance

C’est quand on pense être déjà tout au fond qu’une nouvelle tuile, puis une autre et une troisième et toute celle de la toiture à leur suite, vous tombent sur le coin du nez.

Pffff. Y a des jours où je donnerais beaucoup pour avoir seulement 9 ans , et comme unique problème celui de trouver la bonne excuse pour ne pas aller l’école…

Ceci dit, c’est aussi ce qui donne toute sa saveur à un instant de calme.

Comments are closed.