Referendum et sondages

On nous abreuve à nouveau de sondages, cette fois c’est pour nous inquiéter de l’avenir de l’Europe et de sa constitution : 53% des Français (des personnes sondées, pour être exact) voteraient non, et 47% voteraient oui lors du referendum de mai.

On oulie de nous dire que 20% des sondés ont dit qu’ils étaient indécis (selon Europe 1). En fait, on « oublie » pas de nous en parler, on les fait tout simplement disparaître du duel « Oui-Non » que certains journalistes porte-parole tiennent tant à nous servir &#8212 avec des tremolo dans la voix et tout et tout.

Au fond, c’est compréhensible : 20% d’indécis, ça relativiserait sacrément la « menace » d’un non massif au traité. Or, c’est en le rendant plus menaçant qu’on donne de la marge à ceux qui doivent le combattre, qui vont pouvoir le diaboliser (vous savez : non au traité = non à l’Europe, etc.).

Un sondage plus respectueux de tout le monde, parlerait donc de : 42% de non, 38% de oui et 20% d’indécis.

Rien n’est acquis, ni oui ni non, et moins que tout : la confiance dans les chiffres-sondages-slogans.

Comments are closed.