Consommateurs de seconde zone

Un article bien intéressant, à propos de l’expérience dégradée à Disney Land Paris :

Les européens seraient-ils des consommateurs de seconde zone aux yeux de TWDC? Des consommateurs qui auraient le droit de payer le prix plein, mais pas de bénéficier du standard de qualité pratiqué dans toutes les autres destinations Disney?

The Increasingly Bad State of Disneyland Paris : A Neverending Story. Via mostlysignssomeportents.tumblr.com.

Je ne suis jamais allé à Disney Land — pour tout vous dire, j’envisageai de le faire pour l’anniversaire de ma nièce (pour elle et pour son frère), mais je laisse tomber si c’est pour rester comme des andouilles devant des attractions fermées, ou bancales, et si c’est pour nous nourrir de mauvais hamburgers : ce n’est certainement pas ça que je veux leur laisser comme souvenir “inoubliable”.

J’ai du mal à imaginer qu’une boite comme Disney (qui fonctionne sur les mêmes ressorts que Apple) puisse ainsi brader son véritable capital pour économiser une poignée — ok, une énorme poignée — de billets : sa réputation d’excellence (on aime ou pas ce qu’ils proposent, ce n’est évidemment pas la question).

2 comments » Write a comment