Sont forts, les opérateurs

Ils nous vendent (comme un cadeau, en plus) la 4g, alors que la 3G est toujours une vaste blague (posté en Edge, à Paris)

20121128-094354.jpg

5 comments » Write a comment

  1. Je trouve que tu tires un peu sur l’ambulance.

    D’ici 2013 les opérateurs vont essayer de recréer une partie des marges détruites par Free en déployant cette innovation technologique qu’est la 4G et en proposant des forfaits 4G plus chers. L’arrivée de Free sur le marché à divisé par deux l’ARPU des opérateurs, difficile désormais d’investir massivement dans des infrastructures très couteuses. L’heure semble davantage aux plans de départ.

    Beaucoup de gens tiennent encore le discours opérateurs=sal**ds des années 2000 alors que ces derniers ne sont plus ceux qui qui engrangent la majorité des profits sur le marché de la téléphonie mobile.

    Suis je le seul à penser que 20 euros pour un accès à Internet illimité en mobilité au prix de 2h de Parking dans Paris c’est pas tant que ca finalement?

    • Je trouve que tu tires un peu sur l’ambulance.

      Signaler que depuis X années (bien avant l’arrivée de Free, donc) je paye un service 3G qui ne marche pas bien (je ne pense pas être le seul à avoir pu apprécier une couverture 3G parfois lolesque, même dans Paris, voir ma remarque dans le billet) ? Non, vraiment, je ne trouve pas que ce soit tirer sur l’ambulance… Et je me fiche du prix (si tu savais combien je claquais par mois chez Orange…).

      • Pour avoir essayé la 3G dans plusieurs pays européens et aux US ca fonctionne jamais parfaitement. Il est vrai que la qualité des réseaux laisse souvent à désirer. A mon avis c’est parce que l’argument débit/innovation est plus rentable que l’investissement dans les réseaux déjà existants. Je voulais juste souligner qu’avec la situation actuelle sur le marché Francais, la qualité du service ne va probablement pas s’améliorer 🙂

  2. Toi qui étais en belgique il y a peu, je suppose que tu as remarqué que nos ambulances méritent quelques balles également…

    Si je puis dire…