Mon problème avec Day One

La toute dernière version de Day One apporte pas mal de choses dont je regrette l’absence depuis longtemps. Malheureusement, l’application échoue sur un point important pour moi : l’exportation. Et cela m’empêche d’en profiter pleinement, alors même que je suis tombé sous le charme de Day One.

Dekoickikoz ? De la possibilité de récupérer (facilement et rapidement) tout mon contenu.

Day One permets de tenir un journal sur OS X et iOS, c’est-à-dire de noter du texte avec la date et l’heure et, depuis la sortie de la dernière version, d’y associer une photo, la météo du moment ainsi que la géolocalisation. Vraiment, c’est super(be).

D’autant plus que toutes les entrées faites dans Day One sont enregistrées dans des fichiers TXT (1), on pourrait donc s’attendre à ce que l’exportation se fasse sans heurt. Sauf que lors de l’exportation depuis OS X, on passe de ça :

Entree day one Small
Ça ne se voit pas facilement, mais la petite ligne de texte gris sous la date contient la météo au moment de la note ainsi que les coordonnées GPS : clic = grand

À ça :

Exportation
Le texte est là. Mais, pas d’image, pas de météo, pas de géolocalisation. Pourquoi ?

Avant-hier, alors que je râlais à ce sujet sur Twitter, mes camarades @urbanbike et @valmente me faisaient remarquer que l’exportation marchait (très) bien chez eux, depuis iOS. L’ami @urbanbike me taquinant même en m’envoyant des extraits de son journal par email… Alors quoi, ça fonctionne ou pas ? Y a un problème ou je suis juste un vieux con ?

Appelez-moi vieux con, si ça va vous chante : j’ai l’habitude de faire les gros travaux non pas sur l’iPhone ou sur l’iPad, mais sur le Mac. Je n’avais testé l’exportation que depuis Day One sur le Mac.

Et cela donne quoi depuis Day One pour iOS ? Ben… ça dépend si c’est depuis l’iPhone ou l’iPad. L’exportation par email depuis l’iPhone crée une note à peu près complète :

Dayoneiphone

Rien à critiquer ? Presque :

  • Je ne vois plus mention de l’heure de l’entrée.
  • Exporter une seule entrée à la fois, en passant chaque fois par l’envoi d’un email avec pièce jointe, on a vu plus simple et plus rapide. Surtout depuis un iPhone. Day One sur OS X permet, lui, d’exporter tout le journal d’un coup — hélas, avec la fidélité que l’on sait.

Et sur iPad ? C’est encore autre chose :

Dayoneipad

Cette fois j’ai le texte et les métadonnées (toujours sans l’heure), mais plus la photo. À la place, j’ai droit à un module manquant (Flash ?).

J’ai fait une connerie ? Je ne sais pas où cliquer ou quoi ? Mais trois résultats différents pour une même note, ça fait beaucoup. Si j’avais mon mot à dire, j’échangerais volontiers toutes possibilités d’exporter depuis l’iPhone et l’iPad contre une exportation complète depuis OS X.

Le problème peut sembler anodin. Après tout, les métadonnées et les images sont parfaitement lisibles dans Day One sur OS X et sur iOS. L’application est même un pur régal à utiliser : elle est belle, bien pensée et l’intégration avec iOS (surtout sur iPhone) est quasi parfaite : c’est un pur bonheur de tenir un journal dans ces conditions (et j’en tiens un depuis plus de 20 ans) et d’y ajouter si facilement des photos, la météo et la géolocalisation (qui deviennent vite indispensable).

En plus de ça, comme me le faisait remarquer @urbanbike par email, et je suis d’accord avec lui, il est probable que le dev fasse évoluer l’outil d’exportation lors de prochaines mises à jour.

Mais s’il ne le faisait pas ?
Si Day One n’était un jour plus maintenu (ou s’il était racheté, comme Sparrow) ?
Si un jour je n’utilisais plus de Mac ou d’iPhone ou d’iPad ?

Comment récupérer mon journal dans son intégralité ? (Je veux dire sans me transformer un bidouilleur qui va hacker du XML à coup de scripts et de lignes de commandes : voir (1))

Car on parle bien ici de tenir son journal, quelque chose qui est censé représenter des centaines si pas des milliers d’entrées, accumulées sur des années, quelque chose qui est censé — je vous le souhaite — accompagner son auteur à vie.

Franchement, je me vois mal exporter mon journal une entrée à la fois, en passant par un email depuis l’iPhone (depuis juin que j’ai commencé à écrire dans Day One, il contient environ 300 entrées, imaginez dans un an ou dans dix). Et je me vois mal, je le disais, bricoler des scripts — je ne suis pas assez compétent. Notez que je suis tombé sur ce script d’exportation qui a tout pour plaire, sauf que je n’arrive pas à le faire fonctionner (problème à l’installation des dépendances, que je n’ai pas le courage de chercher à débuguer).

Je me vois encore moins exporter un journal incomplet parce que l’exportation depuis la version Mac, qui permet de tout exporter d’un coup, est bancale. Après tout, si l’ajout de photos et de la géolocalisation et de la météo sont des arguments pour acheter et utiliser cette nouvelle version de Day One, c’est peut-être bien parce que ces informations-là ont autant de valeur à nos yeux que le texte du journal lui-même ? À quoi bon les enregistrer sinon.

Du coup, je suis tiraillé entre mon plaisir d’utiliser Day One qui est, je le répète, une superbe application qui invite à tenir un journal encore plus régulièrement, une app que j’imagine sans aucune difficulté utiliser durant des années, tant elle me séduit. Tiraillé entre ce plaisir, disais-je, et mon bon sens qui me dit de me méfier d’une application qui ne me permet pas de sortir toutes mes données aussi facilement que je les y entre. Et mes données ce sont aussi celles que l’application se charge d’enregistrer pour moi — dans le cas de Day One : photos, géolocalisation et météo.

Abandonner Day One signifierait revenir à ma vieille méthode qui, comme Day One, repose déjà sur l’emploi de fichier TXT et de Markdown, une méthode qui si elle est moins conviviale (et lourde à gérer sur iOS) n’enferme pas mes données :

Nvalt
Et si la géolocalisation et la météo me manqueraient beaaaaaaucoup, je me console (mais à peine) en songeant que je ne serais plus limité à une seule photo par entrée… (Et oui, si vous vous posez la question, sur la photo c’est votre serviteur et sa nièce adorée.)

Bref, je ne sais pas trop quoi faire. Espérer qu’un jour l’exportation fonctionne comme je le souhaite ou abandonner ce qui est probablement la meilleure application de son genre. Pourquoi ne pas en parler aux devs, me direz-vous,écouter leur point de vue ? J’ai déjà tenté de les contacter il y a quelque temps de ça, via Twitter, sur des questions d’exportation (liées au Markdown), sans réponse. Je peux comprendre qu’ils soient débordés, mais j’ai moi aussi autre chose à faire que de leur courir après en espérant attirer leur attention comme, par exemple, de passer des journées assez intéressantes pour avoir quelque chose à écrire dans mon journal 😉


1: pour les amateurs de technique, sachez que chaque entrée est enregistrée dans un fichier TXT, en XML. C’est un fichier plist qui contient non seulement le texte de l’entrée du journal, mais aussi les coordonnées GPS, la météo, l’heure et un UUID qui permet d’identifier la photo éventuellement ajoutée dans l’entrée. C’est vraiment excellent, mais tel quel c’est franchement mocheaffreux à lire, surtout pour un journal :

Day one xml
L’image qui accompagne éventuellement l’entrée n’est pas enregistrée dans le fichier XML lui-même, mais stockée dans le dossier “Photos” du paquet “dayone.journal”, avec comme nom l’UUID de l’entrée : facile à retrouver, donc.

Pour vraiment profiter de la “portabilité” du XML il faut donc disposer d’un bon outil d’exportation vers des formats plus “lisibles” (Markdown, HTML, etc.) ou disposer des compétences pour le coder soi-même, ce qui n’est pas mon cas.