Les trois lois de Cory Doctorow sur le copyright


Cory’s first law: anytime someone puts a lock on something that belongs to you and won’t give you the key, they didn’t put the lock there for your benefit.

Cory’s second law: fame won’t guarantee fortune. But no one has ever gotten rich by being obscur.

Cory’s third law: information doesn’t want to be free. People do (…) want to be free to own devices that don’t let remote authorities set policies against our wills and against our interests. Free to use networks that don’t spy on us, in case we’re infringing the copyright. Free to communicate in private without having to worry that our personal lives will be made public in the name of protecting copyrights.

En français, ça pourrait donner :

La première loi de Cory : chaque fois que quelqu’un met un cadenas sur quelque chose qui vous appartient sans vous remettre la clé, ce n’est pas pour votre bien.

La seconde loi de Cory : être célèbre ne garantit pas la fortune. Mais personne n’est jamais devenu riche en étant obscur.

La troisième loi de Cory : l’information ne veut pas être libre. Les gens oui (…) Ils veulent être libres de posséder des appareils qui ne donnent pas à des autorités distantes le pouvoir de définir des règles contre notre volonté, contre nos propres intérêts. Libres d’utiliser des réseaux qui ne nous espionnent pas, au cas où vous ne respecterions pas un copyright. Libres de communiquer en privé, sans avoir à s’inquiéter de voir leur vie privée rendue publique au nom de la protection du copyright.

Sur le même sujet :

Comments are closed.