Bonne fête, la Belgique

Je dédie cet hymne de ma composition, enterré dans ce commentaire, à ce qu’il reste de Belgique et de Belges.

à écouter en musique:
Ô Belgique!
Ô coquine chérie!
À toi notre humour jamais las,
À toi nos rires gras,
A toi nos hahaha,
Ô Patrie Nous le jurons, tous, tu riras,
Tu riras, toujours réjouie et souriante,
Et ton invincible hilarité,
Aura pour devise immortelle
Le Bouffon, le Rire, la Liberté

Et n’oubliez pas, ce qui a foutu le pays dans cette merde incroyable, ce sont les politicien(ne)s que vous persistez à élire, ces démagogues et ces populistes qui s’obstinent à confondre “exercice du pouvoir” et “carrière personnelle” et qui, pour garantir leur job, créent des problèmes là où il n’y en a pas. Même pas pour mieux les résoudre, et pouvoir se la péter devant les foules admiratives, mais pour se poser en protecteurs de la veuve et de l’orphelind’un Wallon et d’un Flamand qui n’ont jamais — jamais — eu besoin d’eux pour vivre ensemble. Au contraire.

C’est vous qui les avez mis là où ils sont, ils ne tient qu’à vous de les virer à grands coups de pompes dans le derrière — dans un grand éclat de rire, bien entendu.

(OK, il y a aussi une floppée de branleurs journalistes, intellectuels, etc. qui ne prospèrent que grâce à cette crise entièrement artificielle, qu’ils ont contribués à fabriquer pour mieux s’écouter parler. Mais ceux-là disparaîtront naturellement, comme les parasites qu’ils sont, en même temps que leur hôte, la Belgique, retrouvera ses sens et reprendra des forces.)

Naïf Inside©®.

Comments are closed.