Mais oui, en quoi ?

En quoi féliciter le travail d’un auteur serait-il déplacé ? Ne serait-il pas plus inquiétant de rester passif devant un bouquin ou une oeuvre ?

Vincent Carlino : Provoquer sa chance

Féliciter. Ou critiquer. Ne pas être passif. Éprouver. Exister, quoi.

Et il n’y a aucun regret à avoir si l’on n’obtient pas de réponse : notre message est peut-être tombé dans les méandres obscurs d’internet, ou alors nous avons naïvement surestimé la sympathie de notre interlocuteur.

Ou alors il n’a rien à répondre, ou pas le temps, ou il a autre chose à faire (emmener sa fille à l’école, écrire un bouquin, ou se faire un thé). Comme je le disais à Vincent, il faut aussi accepter de se faire claquer la porte au nez — demandez donc aux témoins de Jéhovah 😉

2 comments » Write a comment