Les mains dans les poches, ou presque

Voilà ce qu’il y a dans mon sac, quand je pars me balader :

Inmybag

De quoi écrire (Mac et bloc-notes + Fisher Space pen), de quoi lire (iPhone et Mac), de quoi photographier (Canon et iPhone). En réalité, le carnet et le Canon ne sont pas dans le sac, mais dans une poche de ma veste : plus facilement accessibles.

Je peux vous dire que le poids plume et le faible encombrement du MacBook Air 11″ sont drôlement appréciés. En fait, il est tellement discret que c’est la première fois que je sors systématiquement avec un ordinateur. Même pas besoin d’emporter le transformateur. Une raison de plus pour le garder…

Le Canon S90 est chargé avec une carte de 1Go (68 photos en raw), sur mon porte-clé j’ai une seconde carte de 1Go au cas où, mais elle ne me sert à peu près jamais sauf, par exemple, quand je me balade dans un musée ou une expo et que les gardiens ne sont pas trop emmerdants.

La carte SD est une SanDisk qui se transforme en clé USB que l’on peut brancher sur n’importe quel port USB (je ne sais pas si elles sont encore commercialisées, mais je garde précieusement les deux miennes) :

Sd Card
Autant dire que l’absence d’un port SD sur les Mac m’a toujours fait rigoler 😉

l’iPhone (3G) me sert aussi d’iPod et est doté d’écouteurs Shure qui isolent vraiment du bruit ambiant (donc d’être au calme et/ou d’écouter la musique moins fort), et rendent bien les sons.

Les plus observateurs auront remarqué un plan de Paris et une boussole. Ne riez pas : je n’ai aucun sens de l’orientation. Mais je sais lire un plan et me servir d’une boussole. En fait, il m’arrive régulièrement de me perdre en voulant aller quelque part, mais je n’utilise pas le plan ou la boussole à ce moment-là : me perdre est parfois l’occasion de (bonnes) surprises et de rencontres inattendues. Le plan est utile pour retrouver mon chemin, après 😉

Sur ces bonnes paroles, je vous laisse pour visiter cette expo.