À propos de l’interface de Scrivener

Suite à mon billet coup de coeur pour annoncer la nouvelle version de Scrivener, j’ai reçu un courrier de quelqu’un qui avait peur qu’il soit trop compliqué à utiliser, vu son interface un peu chargée.

Pas de panique. Scrivener se plie à nos besoins, pas l’inverse. Voilà à quoi il ressemble pour le moment sur mon Mac :

scrivener minimaliste

Aussi simple que notre fidèle TextEdit, mais toujours prêt à déployer toutes ses options à la moindre demande : il suffit d’appuyer sur deux raccourcis clavier pour passer d’un affichage minimaliste à celui-ci (qui est tout sauf décoratif, croyez-moi) :

scrivener minimaliste