J’ai acheté un Bookeen

Le Bookeen Opus, plus exactement. Un lecteur d’ebook concurrent au Kindle de Amazon, avec un écran “e-ink”. Il est arrivé ce WE.

Pourquoi pas un Kindle ? J’ai hésité, car c’est certainement le meilleur écran disponible. Mais je ne veux pas acheter d’ebooks pourris par les DRM, or c’est ce que propose Amazon avec son format Kindle. Le Bookeen supporte entre autres formats le ePub et le PDF qui me suffiront largement, et puis je n’ai pas impérativement besoin du WiFi ou de la 3G pour lire un livre.

Mais

J’aurai bien aimé vous montrer quelques photos, mais ma tendre moitié, en l’essayant, s’est étonnée de la qualité d’affichage et du poids plume de la bête et l’a fourré dans son sac à main — “tu n’en as pas besoin aujourd’hui ?” — et est partie avec ce matin, chargé d’un exemplaire de La machine à voyager dans le temps et d’une version ePub artisanale du Bara Yogoï (version non disponible dans le commerce, c’est un des avantages quand on fait la maquette d’un livre ;-)).

Deux textes à l’opposé l’un de l’autre, qui cohabitent pourtant sagement sur cette chouette petite tablette qui ne prend pas de place, ne pèse rien et rend enfin la lecture digitale plaisante. Certes, on n’atteint pas encore une qualité “beau livre”, mais ça enterre n’importe quel écran classique et, surtout, il n’ y a pas de rétro-éclairage pour nous éclater les yeux. C’est franchement très bon. J’y reviendrai sûrement… si je récupère un jour mon lecteur 😉

J’ai malgré tout eu le temps de me faire une idée de la qualité du truc. Et ça confirme ce que je dis depuis un bail, aussi fou que cela puisse paraître : au lieu d’avoir une coque en alu au derrière, l’iPad ferait bien de proposer un second écran à la place, un écran “e-ink” pour la lecture des textes, en plus de son écran “normal” pour tout le reste. Cela n’impacterait pas son autonomie (vu que cet écran ne consomme d’énergie que lorsqu’on tourne une “page”), par contre niveau coût…

11 comments » Write a comment