Un WE royal

Sa Seigneurie en plein travail

😉

Nous voilĂ  de retour de ce WE prolongĂ© dans la France profonde… dont je suis encore un peu plus tombĂ© amoureux.

Il faut dire que le dĂ©cor Ă©tait soignĂ©. En contrebas d’un sentier, bordĂ©e d’un cĂŽtĂ© par un bois et de l’autre par une riviĂšre et une petite cascade, avec pour tout voisinage un superbe vieux moulin et une marre aux grenouilles, il y a cette ancienne Ă©curie joliment restaurĂ©e qui est comme posĂ©e sur la pelouse bien tondue, au milieu d’un grand jardin.

Il y a des maisons, comme ça, oĂč l’on se sent bien avant mĂȘme de franchir le seuil. Pourtant, j’ai cru un instant que le rĂȘve allait tourner court car, une fois le seuil franchi, la maison paraissait bien sombre. Mais non. Cela n’a jamais Ă©tĂ© un problĂšme, au contraire.

Sans Internet, sans tĂ©lĂ©phone — il y avait l’Ă©lectricitĂ©, ne vous fiez pas Ă  la photo : je n’ai pas pu rĂ©sister en dĂ©couvrant le chandelier — nous avons passĂ© un WE inoubliable. MĂȘme le temps, souvent gris et froid, n’a pas rĂ©ussi Ă  ternir notre bonne humeur.

D’ailleurs, c’est dĂ©cidĂ© — si ça colle avec mes congĂ©s — c’est lĂ  que nous passerons nos vacances d’aout.

J’espĂšre que vous avez Ă©galement pu profiter de ce WE prolongĂ©.

Nous sommes rentrĂ©s dans notre minuscule appartement parisien. Bon Dieu, qu’il ressemble Ă  une boĂźte. Une grosse boĂźte en bĂ©ton.

Mais ne nous plaignons pas, il est relativement calme et assez lumineux.