Byebye Google, en partie

On en parlait ici, l’omniprésence de Google commence à m’embêter. J’ai donc opéré un petit changement par rapport à ce que j’expliquais dans l’article en question :

Mes emails personnels sont à présent stockés sur MobileMe — c’est payant, mais c’est plusieurs Go d’espace de stockage et l’IMAP, sans la main mise de Google dessus et sans publicité. De toute façon, je paye déjà l’abonnement pour les autres services.

J’ai essayé d’utiliser le webmail de MobileMe, mais c’est pas ça. Je me suis donc résigné à utiliser un client traditionnel. Pour l’instant, je teste Mail.app et Thunderbird (vive l’IMAP). La recherche de Thunderbird est excellente, mais j’ai régulièrement des soucis pour envoyer les courriers (je n’ai pas ce problème dans Mail.app). Egalement, Thunderbird stocke les mails dans un format standardisé (ou, du moins, ouvert) compatible Mac, Windows et Linux.

Le filtre anti-spam de MobileMe est assez maladroit. Si vous connaissez un service ou un logiciel qui fasse du bon boulot : je suis preneur.

Autre changement, j’ai laissé tomber Google Reader comme lecteur RSS. Et ça, je vous le dis, c’est pas facile. 

A mon humble avis, Google Reader est tout simplement le meilleur lecteur RSS au monde (avec des italiques, pour insister). Mais l’objectif ne change pas : retirer mes billes du sac Google, ne plus le laisser analyser aussi facilement mes habitudes de lecture, quitte à perdre un peu en terme de confort et d’efficacité. 

J’aurais bien aimé confier les RSS à NetNewsWire, mais vu qu’il dépend de Google pour la syncro ça me semblait incohérent. J’ai donc tout simplement abandonné l’idée de la syncro entre les ordinateurs : chacun aura sa propre liste de flux RSS gérés par… Mail.app ou par Thunderbird. C’est un peu carrément de la folie car ils sont tous les deux très limités de ce point de vue (surtout Mail.app, qui ne permet même pas l’importation/exportation de fichiers OPML :-/). Mais je veux essayer.

Si ça ne marche pas, je testerais Vienna (ou mieux, si vous avez une autre suggestion ? Voire un système de syncro qui ne dépende pas de Google). Cela dit, derrière un choix aussi radical j’ai un petit espoir secret très naïf — ne riez pas : j’aimerais passer moins de temps dans mes flux RSS, en réduire la liste, et j’espère qu’utiliser des outils moins performants m’encouragera dans cette voie.

Prochaine étape, adopter Bing ? J’en connais un qui a déjà franchi ce cap.