Samedi, boulot

Ok, je peux bosser depuis chez moi, y a pire comme situation. D’ailleurs, je bosse depuis chez moi, vêtu de mon déjà vieux t-shirt Firefox (avec un gros Take back the web et le beau logo dessiné dessus), un Levis usé (le genre tellement usé qu’il est devenu aussi confortable qu’un vieux canapé), en chaussettes, la barbe pas coiffée (;-)) et ce qui me reste de cheveux pas coif… euh… enfin qui sont là quoi, hirsutes du haut de leur 13mm de long. Donc je bosse, enfin j’essaye.

D’habitude, c’est le chat qui m’emmerde en se couchant sur le clavier ou sur les papiers, ou sur mes genoux. Mais il est pas là, je suppose qu’il doit emmerder Sandra. Non, j’arrive pas à bosser tout seul. J’arrête pas de penser à ce drôle de rêve qui m’a réveillé : j’étais avec cette jolie fille (genre la nymphe dans le dernier Shyamalan, Lady in the water), on voulait faire l’amour dans une douche (je sais pas pourquoi, mais ça n’avait rien à voir avec son hypothétique nature de nymphe en tout cas), ça se passait au dernier étage, dans une veille maison en brique et en bois. Mais alors qu’on entrait dans la douche, on se prenait (je me prenais, en fait) un bout du plafond sur la tête . On reculait, inquiets. En regardant le plafond, on voyait le grenier par le trou, avec ses vieilles poutres poussiéreuses et, par un autre trou, dans la toiture cette fois, on voyait le beau ciel bleu. Je vous passe le reste du rêve 😉

C’est con, mais ça me turlupine. Surtout que la maison ressemblait pas mal à une maison que je connais bien. Malheureusement, il y a peu de chance que je fasse jamais la connaissance de Bryce Dallas Howard, la nymphe en question. Puis j’aurai du mal lui adresser la parole sans penser à un autre “Dallas”, ça calme.

Merde alors, quel univers impitoyable. Même dans les rêves je me prends des rateaux 😉

Bon allez, je vais bosser.

4 comments » Write a comment

  1. Pour le travail au moins, t’es habillé.

    Je viens d’avoir un flash. Un gars bosse de chez lui. Il prend ses aises et bosse à poil. Il s’oublie complètement. Son patron le contacte avec la webcam. Le pauvre gars réponds. Et voilà, scandale de bosse à poil.

    Et puis tiens, voici un rêve de violence, amour et zombies:

    lddubeau.com/ramblings/do…

    Ciao,
    Louis

  2. Hi Louis, ça fait plaisir de te croiser 🙂

    Pour le travail au moins, t’es habillé.

    Yep. Tu sais ce que c’est : éducation judéo-chrétienne stricte, tabou, morale, pudeur, culpabilité (, sexe, drogue… euh… je m’égare là) 😉

    dreams can recast in a theatrical setting problems that we are sometimes quite aware of.

    Je pourrais pas dire mieux. Mais j’aurais du mal à analyser mes rêves de manière aussi systématique (je relirai ton post tranquillement ce soir).

    Sinon pour Angelina Jolie, elle est pas déjà un zombie? Je plaisante, Angelina… Pi, t’avais qu’à pas jouer Lara Croft 😉

  3. Je suis sur qu’il y avait de belles photos a faire ds ton reve! hihi…
    Mais evidemment l’appareil etait perdu au milieu du foutoir decrit precedemment! 😉

    A bientot,
    Stephane.