L’abeille et la petite graine. DVD mon amour.

Hier j’ai regardé un DVD piraté — je sais, c’est mal —  et je trouve ça absolument génial !

Le film commence immédiatement après avoir placé le disque dans le lecteur, sans devoir se farcir les menus « interactifs », les avertissements anti-piraterie, les appels à la délation et autres mentions de copyrights que nous imposent les marchands.

J’ai (re)découvert la simplicité d’un support qui ne se dresse plus entre le spectateur et le film qu’il souhaite regarder. Un support qui se met au service de l’oeuvre et de notre confort. Quel régal, quel bon sens.

Les fabricants de DVD nous prennent-ils pour des abrutis finis, incapables d’apprécier une oeuvre sans petites animations ludiques, sans « bonus » à la clé ? Ils me font la même impression que la plupart des grandes personnes lorsqu’elles essayent d’expliquer la sexualité à un enfant — « Tu vois, l’abeille va butiner la fleur et alors la petite graine… ».

Franchement, si j’avais du temps à perdre, je piraterais toute ma collection de films rien que pour me débarasser de toutes ces niaiseries.

Ah oui, le film en question (que j’ai acheté depuis) c’est Old Boy, de Chan-Wook Park. Excellent ! Etonnant et captivant, malgré la violence.

Comments are closed.